Vente aux enchères • Droit de préemption • Responsabilité de l'administration • Propriété publique • Contrats publics • Droit de l'expropriation • Urbanisme Commerciale • Immobilier • Droit de Construction • Fonctions public • Droit des étrangers • Droit de l'urbanisme

Annulation de l’arrêté portant déclaration d’Utilité Publique du projet de réouverture de la ligne ferroviaire…

4 thoughts on “Annulation de l’arrêté portant déclaration d’Utilité Publique du projet de réouverture de la ligne ferroviaire…”

  1. Je pense que ce serait une erreur d’estimer que le tri­bunal s’est fondé sur les résul­tats cat­a­strophiques des pre­miers mois d’exploitation de la ligne (nulle­ment évo­qués). C’est en réal­ité la sures­ti­ma­tion de clien­tèle — dont les 150 à pas­sagers / jour con­statés depuis l’ouverture sont la sanc­tion — qui jus­ti­fie l’annulation ; et l’énorme déficit en résul­tant, anni­hi­lant l’existence d’un « ser­vice pub­lic ».
    Encore le tri­bunal a‑t-il omis de rap­pel­er que l’étude de fais­abil­ité de la réou­ver­ture envis­ageait même un poten­tiel de 6.000 passagers/jour.
    À ce point de spécu­la­tions fumeuses, tout pro­jet d,infrastructures de trans­port devient d’utilité publique.
    C’est ce que sem­ble penser la prési­dente de la région Franche Comtė, qui a déclaré qu’il fal­lait cinquante ans pour appréci­er un tel pro­jet.
    Heureuse­ment qu’il y a des juges…

  2. Per­me­t­tez-moi cette obser­va­tion sur votre com­men­taire de la déci­sion.
    L’intérêt envi­ron­nemen­tal d’une infra­struc­ture ne peut s’apprécier abstraite­ment, sans pren­dre en compte le ser­vice ren­du et la via­bil­ité de l’exploitation. Des trains cir­cu­lant à vide sont tou­jours plus dom­mage­ables à l’environnement que d’autres moyens de trans­port, puisqu’ils ne les rem­pla­cent pas.

  3. Cher Mon­sieur,
    La sup­pres­sion pro­gres­sive des lignes de trains a con­duit au développe­ment des autres modes de trans­ports et les usagers ont pris l’habi­tude d’y avoir recours.
    Je pense qu’il faut du temps pour que les gens fassent le chemin inverse.
    Le développe­ment d’une réelle offre me sem­ble être mal­gré tout une chose béné­fique pour la pro­tec­tion de l’en­vi­ron­nement même si les résul­tats ne sont pas probants à court terme.

  4. Cher Mon­sieur,
    A mon sens, les deux idées se con­fondent.
    Les résul­tats sont cat­a­strophiques par com­para­i­son avec l’es­ti­ma­tion ini­tiale (qui était man­i­feste­ment fausse).

Comments are closed.